5 années de travaux qui se concluent par la signature le 7 février 2022, de la nouvelle convention collective nationale de la métallurgie et de ses accords associés, par les trois organisations syndicales CFDT, CFE-CGC et FO et l’UIMM.

 

Une nouvelle convention collective nationale unique, applicable aux entreprises du secteur :
Elle constitue un socle commun adapté aux enjeux des entreprises industrielles, quelle que soit leur taille et leur domaine d’activité. À travers les huit thématiques clés concernées par la convention (temps de travail, santé / condition de travail, rémunération, classification, relation individuelle, emploi / formation, protection sociale et dialogue social en entreprise) elle a vocation à faire évoluer la politique sociale et RH de l’entreprise, et accompagner les transformations industrielles.
Une nouvelle convention collective, pour gagner en compétitivité
Elle doit permettre d’améliorer la compétitivité des entreprises en simplifiant et en sécurisant leur cadre social. Les règles de gestion conventionnelle des relations au travail sont désormais uniques, clairement écrites et compréhensibles par tous. Donc plus simples. Les entreprises pourront soit l’appliquer strictement, soit l’adapter, grâce à des accords d’entreprise négociés, avec pour cela la plus grande autonomie possible.
Une nouvelle convention collective, pour gagner en lisibilité
Elle permet de passer d’un empilement de textes à une convention collective unique, applicable à l’ensemble des entreprises du secteur et accessible à tous. Elle apporte des solutions et des points de repères clairs et utiles à chaque salarié et chaque entreprise, quelle que soit sa taille ou son domaine d’activité.
Une nouvelle convention collective, pour gagner en équité
L’entreprise pourra mieux accompagner le recrutement, la progression et la gestion de carrières des salariés à travers un nouveau système de classification des emplois objectif, transparent et équitable. Cela donne plus de visibilité sur le sens des missions, les parcours et perspectives d’évolution possibles.
Une nouvelle convention collective, pour gagner en concertation
Le nouveau dispositif conventionnel est le fruit d’une dynamique de concertation paritaire historique avec les territoires, les entreprises et les organisations syndicales, initiée en 2016 pour unifier, transformer et moderniser le cadre social de la métallurgie. Le déploiement de la nouvelle convention collective dans les entreprises doit être l’occasion de repenser le dialogue social.
Une nouvelle convention collective, pour gagner en attractivité
C’est un outil au service de l’attractivité des entreprises. Cela permet de mieux accompagner la nécessaire montée en compétences des salariés, accélérée par le développement des nouvelles technologies et du numérique dans les process de production. Le dispositif contractuel est simple et clair. Il correspond aux aspirations des nouvelles générations.
L’entrée en vigueur de la nouvelle norme conventionnelle se fera en 2 temps :
– 1er janvier 2023. Pour les dispositions relatives à la Protection Sociale, avec notamment de nouvelles garanties en prévoyance lourde au bénéfice des salariés non-cadres
-1er janvier 2024. Pour toutes les autres dispositions de la convention collective nationale.
L’actuelle convention collective de la métallurgie de l’arrondissement du Havre continuera à s’appliquer pendant la période de transition et de déploiement au sein des entreprises, et ce jusqu’au 1er janvier 2024.